Pacome Thiellement.com

image arbreFrank ZappaGébéLes BeatlesLa GnosePhilip K. DickAlfred JarryGérard de NervalLars von TrierRené GuénonTwin PeaksLost
Frank Zappa
Gébé
Les Beatles
La Gnose
Philip K. Dick
Alfred Jarry
Gérard de Nerval
Lars von Trier
René Guénon
Twin Peaks
Lost

Pacôme Thiellement est né en 1975 à Paris de père français et de mère égyptienne. Il s’est d’abord illustré dans le milieu de la bande dessinée à partir de l’âge de 13 ans en dirigeant le fanzine Réciproquement, auquel participèrent, entre autres, J.C. Menu, Killoffer, Got, Captain Cavern, Olivia Clavel, Pyon, Placid, Muzo et Mattt Konture. Alph’art Fanzine à Angoulême en 1990, le journal est notamment salué par Actuel, Fluide Glacial et Les Cahiers de la BD. Il arrête Réciproquement à 17 ans mais gardera de très fortes attaches avec l’univers de la bande dessinée.

En 1998, il crée la revue Spectre avec Scott Batty, Thomas Bertay, Luc Fafournoux, Grégory Gutierez, Fabrice Petitjean, Cypora Petitjean-Cerf, Patrica Rousseau, Adrian Smith et Sophie Spaggiari. La revue s'arrête en 2002, année de la publication de son premier livre Poppermost.

Il s’est occupé de la coordination d’un recueil de travaux écrits et dessinés autour du président Schreber, Schreber Président, publié par les éditions Fage en 2006.

Il est l’auteur de huit essais d’inspiration exégétique et burlesque : Poppermost – Considérations sur la mort de Paul McCartney (MF, 2002), Economie Eskimo – Le Rêve de Zappa (MF, 2005), Mattt Konture (L’Associaton, 2006), L’Homme électrique – Nerval et la vie (MF, 2008), Cabala – Led Zeppelin occulte (Hoëbeke, 2009), La Main gauche de David Lynch (P.U.F., 2010), Les Mêmes yeux que Lost (Léo Scheer, 2011), Tous Les Chevaliers Sauvages – un tombeau de l’Humour et de la Guerre (Philippe Rey, 2011) et Pop Yoga (Sonatine, 2013). Il a également écrit un roman, Soap Apocryphe, publié par les éditions Inculte en 2012, et un feuilleton, illustré par Jonathan Bougard, Les Cinq Livres du King, publié aux éditions Le Feu Sacré en 2014.

Il est le co-auteur avec Thomas Bertay de la collection de films expérimentaux regroupés sous le nom de Le Dispositif : 52 vidéos expérimentales ayant fait l’objet de nombreuses projections (Galerie Eof, La Maroquinnerie, Centre Pompidou, Espace Ricard, le cinéma Le Denfert-Rochereau, Beaux-Arts de Toulouse,  HEAD de Genève,  Galerie Anne Barrault, Galerie Fordes...) et de trois rétrospectives, l’une au Palais de Tokyo en décembre 2009, une autre au PCF dans le cadre du festival Politiques 0 en octobre 2010 et enfin une rétrospective complète au Festival Côté-Court de Pantin en juin 2013. Un coffret regroupant l’intégralité des épisodes du Dispositif à été édité par Sycomore Films en une édition limitée à 676 exemplaires.

Il a publié des textes dans de nombreuses revues (R de Réel, Vertige, L’Eprouvette, Le Tigre, Espaces), magazines (Rock & Folk, Chronic’art, Standard, Les Cahiers du Cinéma, Fluide Glacial, Le Magazine Littéraire), ouvrages collectifs (Fresh Théorie, Ecrivains en série), donné des conférences ou participé à des débats au Palais de Tokyo, au Centre Pompidou, au Grand Palais, aux Beaux Arts de Lyon, lors de la semaine de Pop Philosophie à Marseille, à l’Espace Ricard, au Théâtre du Rond-Point ou encore à la Fête de l’Huma. Il est également l’auteur du livret d’un spectacle consacré à la musique de Frank Zappa, The Big Note, créé par l’Ensemble de Basse-Normandie et joué au Théâtre Bajazet à Paris en 2007. En 2013, la Galerie Anne Barrault lui confie le commissariat d’une exposition, Citadelles en Suspens, où il présente des œuvres de certains de ses artistes préférés morts et vivants (Gébé, Topor, Olivia Clavel, J.C. Menu, Killoffer, Captain Cavern, Scott Batty). Il enchaîne avec une résidence à la librairie Le Monte-en-l’air, Satan Trismégiste, où il invite à intervenir Olivier Mellano, Hermine Karagheuz, Delfeil de Ton, Laetitia Dosch, Chloé Delaume, Marie Möör, Luis Rego, Jackie Berroyer, Pascal, Virginie Di Ricci, etc. En 2014, il fait une résidence à Bourges avec Bandits-Mages, Théâtre de l’auto-dévoration, centrée sur la poésie et le cinéma fantastique. La résidence s’achève par une soirée de concerts pendant laquelle Eyvind Kang, Jessika Kenney, Hyeonhee et Hyeon-Mi Park jouent une pièce inspirée par un poème de Antonin Artaud, Faites le mal, ainsi qu’une chanson de Jessika Kenney à partir d’un poème de Attar, Her Sword II.

Ses livres ont été salués par la critique. Philippe Manœuvre a parlé de lui comme d’un « poète » et d’un « prophète du rock ». Chronic’art lui a consacré la couverture d’un de leurs numéros. Il est passé à plusieurs reprises dans l’émission Ce soir (ou jamais) sur France 3 et La Main gauche de David Lynch a été considéré par le magazine Technikart comme le meilleur livre non-romanesque publié en 2010. En 2013, Pop Yoga a fait l’objet de critiques positives dans Le Monde, Les Inrocks, Philosophie Magazine, Elle, France Culture, etc.

page_cachee